Sélectionner une page

Un homme condamné à 20 ans de réclusion pour avoir étranglé sa femme

Août 16, 2016Droit pénal

LE POINT
AFP
Publié le 13/06/2014 à 22:24

Un ancien agent du ministère de la Défense a été condamné vendredi à 20 ans de réclusion pour avoir étranglé sa femme lors d’une dispute en 2012, puis avoir brûlé son corps en forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne).
La cour d’assises de Seine-et-Marne l’a reconnu coupable d’homicide volontaire par conjoint et d’atteinte à l’intégrité d’un cadavre, après plus de deux heures de délibération, ont précisé à l’AFP son avocate et un avocat des parties civiles. Le parquet avait requis 25 ans à son encontre.

“Vingt ans, c’est une peine qui est lourde, mais on s’était préparé à pire et mon client est surtout soulagé que l’audience soit passée donc il ne fera sûrement pas appel”, a réagi son avocate, Me Céline Leblanc.

Grégory Tarmoul, 38 ans, encourait la réclusion à perpétuité pour avoir étranglé sa femme Line Tchandé Simo, une caissière originaire du Cameroun, lors d’une dispute à leur domicile dans le 14e arrondissement de Paris en janvier 2012.
“Ce n’est pas un crime passionnel, il a complètement perdu le contrôle” et “pressentant le départ de sa femme, inacceptable et insurmontable pour lui, il a décidé d’en finir” avec elle, avait affirmé l’avocate générale.

“Je tiens à m’excuser auprès des deux familles pour l’acte horrible que j’ai commis, je sais que mes enfants ne me pardonneront pas”, a déclaré l’accusé, hoquetant et d’une voix étranglée, avant que la cour ne se retire pour délibérer.

Sa femme venait-elle de lui annoncer une liaison extra-conjugale avec son supérieur hiérarchique et sa volonté de divorcer, comme l’a prétendu cet ancien responsable de ressources humaines au ministère de la Défense pendant son procès? Les deux jours de débat n’ont pu faire la lumière sur les circonstances exactes du drame.